LE NOUVEAU MONDE CONTRE L’ANCIEN Par Jean Pierre Bekolo

Imprimer | Partager

Au Cameroun, toutes ces choses qui étaient enfouies et qu’on avait fini par accepter comme normales sont entrain de sortir, après de nombreuses décennies de cécité, d’ignorance et d’abrutissement…

2019-05-07


Au Cameroun, on parle pour une fois de droit, de votes, d’abus, de constitution, de fédéralisme, de dictature, de libertés etc. etc.
Il était temps!!! Que faisions nous depuis tout ce temps? Nous buvions des Guiness?
Le réveil est un peu brutal pour certains mais il faut le reconnaitre, il était temps!




N’en déplaise à ceux qui auraient souhaité que les Camerounais restent comme ils étaient avant…
C’est à dire des gens anesthésiés à l’alcool et à toutes ces choses qui les ont gardé dans la léthargie.
Les camerounais découvrent enfin le monde, ils se rendent compte qu’ils ont une diaspora, que l’ONU, l’Union Européenne, les ONG internationales existent…
On parle du Cameroun enfin!!! Peut-être pas dans son 31, mais peut-on reprocher à ceux qui ont rêvé d’un autre Cameroun de l’avoir fait?
A ceux qui disent « changement oui, mais pas comme ca », je demande « changement comment? » Y a t il seulement quelque part dans un tiroir un seul projet de changement au Cameroun?
Ce changement qui ne doit pas être « comme ca », est-ce par délégation de signature? Si attendre 37 ans le changement n’est pas suffisant combien de génération doivent se taper ce vieux monde des égoïstes au sommet de l’Etat qui ne produit au sein de la jeunesse que frustrations? Et malgré tout ca on ne voit toujours aucun d’eux anticiper cet élan de transformation deja en cours et qui ne s’arrêtera plus…




Car le vieux monde est entrain d’être évacué meme si Paul Biya rêve de pouvoir ramener les camerounais dans son vieux monde à coups de matraques, de fusils et de tweet!
En parlant de patriotisme, il ne se rend pas compte que toute cette mise à nu, tous ces cris que nous entendons, tous ces hurlements sont ceux d’un pays qui est entrain d’accoucher. Et comme tout accouchement, il est douloureux. Une femme qui accouche a-t-elle encore honte de sa nudité?

L’unique projet ici est qu’un nouveau Cameroun sorte…et il ne peut que sortir. Qui a deja vu un enfant entrain de naitre rentrer dans le ventre parce qu’on l’a tapé?

Jean-Pierre Bekolo



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *