La Chine va financer le chemin de fer Douala – Nyala au Soudan

Imprimer | Partager

Le 09 Mai 2017, la deuxième personnalité de la Chine était au  Tchad pour traduire dans les faits les grands axes de coopération bilatérale entre les deux pays, il sera reçu par le président Idriss Ibno. Durant les deux heures d’échanges, le chef d’état tchadien et le numéro deux chinois vont passer en revue les projets déjà exécutés par la Chine au Tchad et ceux en cours d’exécution.

2017-05-29


  1. Li Yuanchao dans sa déclaration va faire savoir que son pays est disposé à financier 06 projets de coopération qui tiennent à cœur le président tchadien, parmi ceux-ci les infrastructures de chemins de Fer

En 2011 déjà, la société d’État China Civil Engineering Construction Corporation avait conclu un contrat avec le gouvernement tchadien pour la construction d’une ligne de chemin de fer de 1 344 km destinée à désenclaver le pays en le reliant au Soudan. Selon le ministre des Infrastructures et Transports Adoum Younousmi, la compagnie chinoise financerait la construction estimée à 5,3 milliards d’euros.




En Décembre dernier, le Tchad et le Soudan bouclaient les travaux sur le financement nécessaire pour la réalisation de l’étude de faisabilité et la construction de la voie ferrée qui doit relier la ville d’Abéché, au Tchad à celle de Nyala, au Soudan en passant par Adré sur une distance d’environ 500 kilomètres.

Le président Idriss Deby pour désenclaver le Tchad a pour défi la construction des lignes de chemins de fer entre Abéché Soudan- Abéché-N’Djamena, puis Abeché- Cameroun – Nigéria, un mode de transport alternatif à la route est de contribuer à la redynamisation des flux de trafic entre les deux pays et de renforcer la coopération bilatérale en matière des transports terrestre.

En Juin 2014, se sont tenus à Douala les travaux de la première commission mixte ferroviaire Cameroun-Tchad en vue de définir un chronogramme de travail pour la réalisation effective du projet qui consiste essentiellement à construire une ligne de chemin de fer longue de 700 km allant de Ngaoundéré à Djamena pour un investissement estimé à environ 1400 milliards de FCA.

Coté Camerounais, la construction de cette route rentre dans le programme du futur plan ferroviaire présenté par le président Paul Biya aux investisseurs Italiens qui ont répondu favorablement pour ce qui est des lignes Douala-Yaoundé et Banga Kumba

Albin Njilo



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *